Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/clients/ehpadsj.fr/http/config/ecran_securite.php on line 226
Un peu d'histoire - EHPAD Jean Ferdinand de Saint Jean

Un peu d’histoire

lundi 18 octobre 2010
par  Directrice
popularité : 11%

En 1865, Jean-Ferdinand de Saint-Jean, riche négociant, lègue à la ville de Caen 300 000 F (45 734,71 €) afin de fonder et entretenir un hospice protestant.

Ce legs, accepté par décret impérial en 1869, permet peu après d’acheter un immeuble à l’angle de la rue Gaillarde et de la rue Malfilâtre.

En juin 1944, les bombardements alliés détruisent une partie de l’immeuble. De Saint-Jean déplore 11 victimes parmi le personnel et les pensionnaires.

La ville et la Communauté Protestante de Caen affirment leur volonté de reconstruire. La renaissance est difficile dans le contexte de pénurie de l’après-guerre.

La " Réouverture " de l’hospice se fait attendre et n’intervient qu’en 1958.

Elle est assurée par deux membres de l’Armée du Salut et une vingtaine de " courageux " pensionnaires venus avec leur mobilier ; la normalisation est lente, dominée par tous les problèmes inhérents de l’époque. Le personnel est renouvelé ; l’établissement atteint 33 lits.

En 1981 l’hospice est transformé en maison de retraite publique autonome.

La pérennité n’est pas pour autant assurée. En 1992, la volonté d’offrir de meilleures conditions de vie et la nécessaire mise aux normes de sécurité offrent deux alternatives au Conseil d’Administration : fermer ou procéder à des travaux d’agrandissement et d’humanisation.

Ces travaux commencent en 1996 avec l’accord de tous et le soutien actif du Conseil Général. Ils permettent de porter le nombre de lits à 60 dont 15 médicalisés.

A partir du 1er janvier 2005, l’établissement a signé une convention tripartite l’engageant sur 5 ans dans une démarche d’amélioration continue de la qualité. La maison de retraite est alors transformée en Établissement Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes.


Navigation