Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/clients/ehpadsj.fr/http/config/ecran_securite.php on line 226
EHPAD Jean Ferdinand de Saint Jean

Tous nos vœux de bonheur.

Lundi 3 mai 2021

Chère Madame, Cher Monsieur, Chères familles,

En ce début de mois de mai nous revenons vers vous pour vous assurer de tous nos vœux de bonheur.

PNG - 135.5 ko

Nous espérons que vous êtes en bonne forme et que vous abordez avec joie ce dé-confinement progressif. Nous attendons de nouvelles consignes suite à ce dernier, nous ne les avons pas encore reçues mais ne manquerons pas de vous en informer quand ce sera le cas.

Nous vous rappelons que pour rendre visite à votre proche il est nécessaire de prendre rendez-vous auprès de l’accueil (accueil@ehpadsj.fr ) . Le week-end passé des visites impromptues ont pu être exceptionnellement accordées car il n’y avait personne sur ces créneaux « surprises » : cela ne pourra pas être toujours le cas ! Prévenir, c’est vous assurer être accueilli et accompagné au moment de votre arrivée et nous permettre d’anticiper notre organisation. Nous vous en remercions.

Il arrive parfois que les sentiments ressentis dans l’accompagnement de nos proches en EHPAD et parfois dans les dégénérescences cognitives soient difficiles à vivre, expliquer, ou surmonter. Il n’est pas évident d’accepter les changements d’humeur, de caractère, ou tout simplement de dépendance de nos aînés.

Les artistes peuvent être des ressources qui nous permettent de nous aider à mettre des mots sur ce que l’on peut ressentir. Dans cette perspective, je me permets de vous conseiller deux œuvres différentes.

  •  La première, c’est le reportage fait par Elie Semoun sur son père, atteint de la maladie d’Alzheimer. L’accompagnement de son père, leur complicité, leur amour mais aussi les incompréhensions, la colère : tout cela est bien exposé.

Voici un lien vers un article du Monde qui présente ce reportage qui a cette sincérité qu’est le témoignage : https://www.lemonde.fr/culture/arti…

  •  La deuxième sortira au cinéma le 26 mai : c’est le film « The Father » de Florian Zeller avec Anthony Hopkins, auréolé de deux oscars la semaine dernière. Ce dernier se met dans la peau de ce père atteint également de démence. Cette manière d’être « dans sa tête » permet d’éprouver ce qu’il ressent.

JPEG - 82.1 ko

Ces deux propositions cinématographiques peuvent vous permettre des évasions cathartiques !

Nous gardons le cap sur le début de l’été pour notre déménagement. Nous sommes toujours dans l’expectative d’une date dont nous ne manquerons pas de vous faire part. Nous discutons régulièrement avec les résidents, leur demandant leur avis, réfléchissant avec eux, les intégrant pleinement dans cette perspective pour leur permettre de se projeter. Bien à vous,

Marie-Laetitia Basile, psychologue

Agnès BERTIN, directrice